3ème journée – Les Bleus s’offrent une belle moisson de médailles

3ème journée – Les Bleus s’offrent une belle moisson de médailles

Jeudi 3 juin- 3ème journée

 

Sous un ciel bleu entièrement dégagé, les Bleus ont illuminé cette troisième journée des Championnats d’Europe 2021. Avec 7 médailles glanées, dont trois titres, les bleus ont réalisé des performances sensationnelles, à l’image du 400m T11 de Timothée ADOLPHE et du 100m T38 de Dimitri JOZWICKI. Retour sur une journée édifiante pour le clan tricolore. 

Les sprinteurs français auront fait briller le maillot tricolore sur cette troisième journée de compétition. Sur le 400m T11, Timothée ADOLPHE, guidé par Jeffrey LAMI, rompt avec la malédiction et devient roi européen du 400m. Après sa disqualification aux Championnats d’Europe de Berlin en 2018, le Guépard blanc s’empare du titre tant attendu avec un chrono de 50’’76 et établit un nouveau record de France au terme d’une course maîtrisée du début à la fin. Dans la même finale proposant un duel franco-espagnol, Sylvain BOVA et Germain HAEWEGENE bouclent leur tour de piste en 4ème position, avec un chrono de 56’’23. Place à la récupération désormais pour eux, nous les retrouverons samedi, remontés à bloc, sur le 100m T11, leur spécialité.

Dans la foulée, Dimitri JOZWICKI a créé la sensation de la journée. Dans un silence de cathédrale, Dimitri avait le regard calme, déterminé et savait que son heure était venue, lui qui court depuis plusieurs mois derrière l’amélioration de son record personnel pour intégrer un top 6 mondial. Placé sous les ordres du starter, Dimitri a jailli de ses starting-blocks pour effectuer un 100m explosif et casser sur la ligne en 11’’34, nouveau record personnel qui le place 5ème au niveau mondial. Libéré d’un poids et fier de décrocher sa première médaille internationale aura laissé éclater sa joie devant un clan français présent en tribune, debout pour applaudir la performance.
Impatiente à l’idée de débuter ses Championnats, Mandy FRANCOIS-ELIE a réussi son entrée dans la compétition puisqu’elle conserve sa couronne du 200m T37 avec un joli chrono de 27’’55 ! Déjà sacrée en 2018 aux championnats d’Europe de Berlin, Mandy a lutté face au retour de l’ukrainienne Nataliia KOBZAR dans les derniers mètres pour venir s’adjuger ce nouveau titre international !

Sur la finale du 200m T47, Angélina LANZA termine en 26’’68 et doit se contenter d’une 4ème place. Tout proche de son record personnel, elle retrouve un chrono qu’elle n’avait plus réalisé depuis longtemps. On la retrouvera sur le 100m dès demain pour tenter de décrocher une médaille sur ces Championnats.
Le néo-sélectionné Paul BARBANT était aligné sur le 400m T13 et avait pour objectif de faire le plein d’expérience sur une telle compétition de référence. Qualifié pour la finale avec un chrono de 53’’28, il se classera 7ème avec un chrono de 54’’04. Malgré une petite gêne musculaire sur la deuxième course, Paul aura enchaîné deux courses prometteuses pour la suite de sa progression.
Nantenin KEITA et Lucile RAZET ont rendez-vous en finale du 400m T13 ce vendredi matin. Sur les séries, Nantenin déroule et boucle son tour de piste tout en contrôle en 58’’62. Lucile termine quant à elle en 62’’50, à 9 centièmes de son record personnel.

Programmé en fin de matinée, Alexandre DIPOKO-EWANE aura retrouvé de très belles sensations lui permettant de devenir vice-champion d’Europe sur le concours du saut en hauteur T47. Soutenu par une partie du clan tricolore qui s’était amassé près de l’aire de saut spécialement pour l’occasion, prêt à réveiller tout un stade à chaque clap, le sauteur français aura passé une barre à 1m91, avec la manière, au premier essai. Malgré 3 essais ratés à 1m94, son record personnel, Alexandre aura remplit son contrat et retrouvé de la confiance en retrouvant une barre à plus d’1m90, ce qu’il n’avait plus fait depuis sa longue blessure au genou. Cette performance lui permet de rentrer dans un top 8 mondial et de progresser dans son chemin de sélection vers Tokyo.

Du côté des sautoirs, Alexandra participait à son premier concours sur un championnat international. Sur l’épreuve du saut en longueur T63, marquée par le nouveau record du monde réalisé par l’italienne Martina CAIRONI avec un bond à 5m06, Alexandra aura accumulé de l’expérience et se classe 4ème avec une marque à 3m84 à son quatrième saut.

Après leur respective première et deuxième place sur le 100m T53, Pierre FAIRBANK et Nicolas BRIGNONNE ont réitéré une belle performance sur le 400m T53. Alors que le soleil se couchait sur la piste bleue de Bydgoszcz, Pierre FAIRBANK est venu s’imposer en 50’’80, luttant de toutes ses forces face retour du russe Vitalii GRITSENKO qui doit se contenter de la deuxième place, à 18 centièmes de l’infatigable coureur tricolore. Pour compléter le podium, Nicolas BRIGNONE s’empare du bronze, avec un chrono de 51’’78, et permet au clan français de faire un doublé sur cette épreuve.
Sur le 400m T54, Julien CASOLI avait maitrisé sa course en série, se qualifiant aisément pour la finale, mais la densité de coureurs sur sa course aura rendue l’épreuve très rude. Julien termine à la 6ème place en 49’’56 et se recentre d’ores et déjà sur le 800m T54 de vendredi.

Enfin, au concours de lancer du poids F41, Rose VANDEGOU monte sur la 3ème marche du podium avec un quatrième jet mesuré à 7m25. Avec les médailles de Félicien SIAPO et Marcelin WALICO lors de la deuxième journée de compétition, Rose montre à nouveau que les athlètes calédoniens de l’équipe de France brillent dans les concours de lancer sur la scène européenne.

La France termine cette troisième journée de compétition à la 5ème place du classement général des nations.

 

Réactions


Dimitri JOZWICKI –
 « Avant la course, je savais que j’étais capable de le faire. Passer cette ligne en 11 »34 m’a libéré d’un poids conséquent. Sur le reste de la saison, je vais courir complètement décomplexé pour continuer de faire descendre ce chrono et me rapprocher des tout meilleurs. Cette médaille, c’est celle de mon entourage, de mon grand-père, et de tout ceux qui contribuent de près ou de loin à mon projet sportif au quotidien »

Mandy FRANCOIS-ELIE – « J’avais à cœur de réussir mon entrée dans la compétition, surtout sur le 200m où je savais que la coureuse ukrainienne serait redoutable. Je voulais tellement conserver mon titre que je suis allée au bout de mes limites dans la dernière ligne droite pour empêcher mes concurrentes de revenir sur moi »

 

Photos du jour

 

51223886139_46eec7c4ac_o
51222374586_2a38d6bde8_o

51224193215_7fe17df436_o

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Découvrez toutes les images de la troisième journée sur la galerie Flickr 
(crédit photo : Florent Pervillé) (utilisation presse : jusqu’à 1/4 de page avec mention du crédit photo)

Médailles du jour

OR / Timothée ADOLPHE, 400m T11
OR / Mandy FRANCOIS-ELIE, 200m T37
OR / Pierre FAIRBANK, 400m T53
ARGENT / Alexandre DIPOKO-EWANE, Hauteur T47
ARGENT / Dimitri JOZWICKI, 100m T38
BRONZE / Rose VANDEGOU, Poids F41
BRONZE / Nicolas BRIGNONE, 400m T53

À suivre vendredi

La journée de vendredi proposera de belles chances de médailles sur les courses fauteuil et le 400m T13. La finale du relais universel ponctuera cette quatrième journée de compétition.


Le programme complet des Bleus ce vendredi :

Vendredi 4 juin

Matin :
10h00 : Thierry CIBONE – Javelot F34 (finale)
10h12 : Rose WELEPA – Poids F12 (finale)
10h55 : Nantenin KEITA & Lucile RAZET– 400m T13 (finale)*
11h18 : Angélina LANZA – 100m T47 (séries)
12h17 : Bryce CHESNAIS – 1500m T52 (finale)
12h35 : Relais universel (séries)

Après-midi :
17h30 : Typhaine SOLDE – Longueur T64 (finale)
18h40 : Julien CASOLI – 800m T54 (finale)*
19h37 : Nicolas BRIGNONE & Pierre FAIRBANK – 800m T53 (finale)
20h25 : Relais universel (finale)*

*sous réserve de qualification lors des séries

PARTAGER : Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page
Classé dans :
Toute l'actualité