Pour concourir sur un pied d’égalité, les athlètes sont classés en diverses catégories et classes. La classification est effectuée par un personnel médical et technique spécialisé chargé d’évaluer l’impact du handicap sur la pratique d’un sport donné.
Handicap des participants
Paraplégiques, tétraplégiques et assimilés : pratique en fauteuil roulant.
Amputés et assimilés : en fonction du niveau et du nombre d’amputations, pratique debout.
Malvoyants et non-voyants : accompagnés d’un guide ou non.
Paralysés cérébraux : en fonction du degré du handicap, pratique debout ou en fauteuil roulant.
Personnes de petite taille : lancers uniquement.
Sourds : concernés par les Deaflympics.
Les catégories de handicap en France

T/F 11-13            Les déficiences visuelles
T/F 20                 Les déficiences intellectuelles
T/F 31-34            Les déficiences d’origine cérébrale (courses/lancers en fauteuil)
T/F 35-38            Les déficiences d’origine cérébrale (courses/lancers debout)
T/F 40-41            Les personnes de petite taille
T/F 42-47            Les amputations ou assimilés
T/F 51-54            Les personnes atteintes de la moelle épinière et assimilées (courses fauteuils)
T/F 51-57            Les personnes atteintes de la moelle épinière et assimilées (lancers assis)
T/F 60                 Les déficiences auditives
T/F 61-64            Les athlètes appareillés de membre(s) inférieur(s)

Se faire classifier en athlétisme handisport

Lors des Championnats de France Interclubs et des Championnats de France Indoor, la Commission propose des classifications pour les handicaps physiques. Ci-dessous les formulaires d’éligibilité médicale pour athlète en situation d’handicap physique, de déficience visuelle ou auditive :


En savoir +

La Masterlit

Le Guide de Classification

PARTAGER : Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page