32322135424_43d0f250f8_oPour concourir sur un pied d’égalité, les athlètes sont classés en diverses catégories et classes. La classification est effectuée par un personnel médical et technique spécialisé chargé d’évaluer l’impact du handicap sur la pratique d’un sport donné.

Un système de classification est appliqué à chaque sport, en fonction des spécificités de celui-ci et des conséquences du handicap sur la capacité fonctionnelle de l’athlète.

Cette manière de procéder tend à garantir que les athlètes concourant dans une même catégorie aient des aptitudes fonctionnelles identiques ou similaires. De ce fait, le facteur déterminant du succès est l’habileté et l’entraînement plutôt que le degré de handicap.

Une procédure analogue est appliquée tout aussi bien aux athlètes valides, par exemple l’utilisation des catégories de poids en boxe. Un boxeur poids moyen n’est jamais opposé sur le ring à un boxeur poids lourd. Actuellement, la classification s’apparente à une classification fonctionnelle par sport plus que par type de handicap.

La classification fonctionnelle implique que tous les athlètes de la même catégorie aient un niveau d’aptitude fonctionnelle similaire en matière de mouvement, coordination et équilibre. Selon ce système, des athlètes présentant des handicaps différents peuvent concourir ensemble s’ils présentent un degré égal de capacité fonctionnelle.

Les catégories de handicap en France

Parmi tous les sports paralympiques, l’athlétisme est celui qui compte le plus grand nombre de classes et ceci est lié à la multiplicité des épreuves (Courses, sauts et lancers) et des profils ou familles de handicaps pouvant pratiquer.

Les classes sont toujours constituées d’une lettre et d’un premier chiffre

La lettre correspond au type d’épreuve :
T pour « Track » = « piste » qui correspond aux courses ou aux sauts
F pour « Field » = « champ » qui correspond aux lancers

Le premier chiffre est la dizaine qui correspond à la famille de handicap. Le second chiffre correspond le plus souvent à la gravité de l’atteinte et est inversement proportionnel à celle-ci. Il y en a plus ou moins en fonction des familles de handicap.

Les catégories de handicap sont comme suit :

T/F 11-13            Les déficiences visuelles
T/F 20                 Les déficiences intellectuelles
T/F 31-34            Les déficiences d’origine cérébrale (courses/lancers en fauteuil)
T/F 35-38            Les déficiences d’origine cérébrale (courses/lancers debout)
T/F 40-41            Les personnes de petite taille
T/F 42-47            Les amputations ou assimilés
T/F 51-54            Les personnes atteintes de la moelle épinière et assimilées (courses fauteuils)
T/F 51-57            Les personnes atteintes de la moelle épinière et assimilées (lancers assis)
T/F 60                 Les déficiences auditives

Les niveaux de classification

Il existe 3 niveaux de classification :

Provisoire
Ce niveau de classification permet aux athlètes de concourir dans les épreuves départementales et régionales. La classe peut être attribuée par le CTFR et/ou l’entraîneur de club sensibilisé à la classification.

National
Niveau de classification requis pour les athlètes souhaitant participer et être classés aux Championnats de France.

International
Les athlètes identifiés par la Commission Athlétisme Handisport pour représenter la France lors des compétitions internationales doivent avoir une classification internationale.

La Master List

Cette liste est une publication officielle de la Commission Athlétisme Handisport. Elle recense tous les athlètes classifiés et licenciés pour la saison en cours. Certaines informations sont rendues publiques pour les athlètes eux-mêmes mais aussi pour les entraîneurs et les organisateurs.

Se faire classifier en athlétisme handisport

Dans chaque Comité Régional Handisport, il existe une structure ou personne ressource pour vous attribuer une classe provisoire lors d’un RDV. Une classification nationale est organisée lors des Championnats de France en Salle et lors des Interclubs. Tout athlète nouveau ou ne disposant pas de classe devra se rendre obligatoirement disponible pour cette classification nationale dès l’instant où il s’est inscrit.


Guide de classification

Masterlist

 

PARTAGER : Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page